Dorothy Lamour (Mary Leta Dorothy Slaton) Mrs Kay, Mrs Howard (1914-1996)

Née le 10 décembre 1914 à La Nouvelle Orléans (Louisiane, USA)
Morte le 22 septembre 1996 à Los Angeles, Californie, USA
Enterrée au Forest Lawn Mémorial Park (Holywood Hills, Los Angeles)

 

Mary Leta Dorothy Slaton naquit à la Nouvelle Orléans le 10 décembre 1914. Ses parents, John Watson Slaton (1889-1930) et Carmen La Porte (1892-1972) étaient tous les deux serveurs à La Nouvelle Orléans et ils devaient divorcer cinq ans après la naissance de Dorothy. La mère de Dorothy se remaria à Clarence Lambour mais ce mariage non plus ne dura pas et ils divorcèrent alors que Dorothy n’était qu’une adolescente.  L’adolescente tournait les têtes car elle était ravissante avec ses longs cheveux noirs et elle souhaitait devenir chanteuse professionnelle. Lire la suite

Giuseppa Carcano, comtesse Sopransi, marquise Visconti di Borgorato (1760-1840)

portrait par le baron Gerard en 1810

Née à Milan en 1760
Morte à Paris en 1840

Giuseppa Carcano naquit à Milan l’an 1760 d’une excellente famille de la noblesse locale italienne. A l’âge de vingt ans, elle épousa le comte Giovanni Sopransi qui lui donnera un fils Luigi (né en 1783). Ce premier mariage durera un peu moins de cinq ans et la mort du comte Sopransi laissa la jeune femme veuve avant l’âge de vingt cinq ans.

Elle se remariera avec le marquis Francesco Visconti di Borgorato à qui elle donnera un fils, Alberto, en 1790. Elle brillait au sein de la société milanaise de toute sa beauté. Laure Junot, duchesse d’Abrantès donnera un portrait de la marquise Visconti à l’âge de trente sept ans : « je crois n’avoir jamais vu de tête plus charmante que celle de la marquise de Visconti : elle avait les traits délicats, mais réguliers, un nez surtout qui était le plus joli des nez. Il était légèrement aquilin et cependant, un peu relevé à son extrémité où l’on distinguait une fente presque imperceptible. Ses narines mouvantes donnaient en même temps au sourire de Mme Visconti une finesse impossible à peindre. Elle avait d’ailleurs les dents rangées comme des petites perles, et ses cheveux noirs toujours parfaitement relevés dans le goût antique le plus pur, lui donnaient beaucoup de ressemblance avec le camée d’Erigone ». Lire la suite

Catherine de l’Isle Bouchard, dame des Roches, comtesse de Tonnerre, dame de Giac, dame de la Trémoille (1395-1472)

Fille d’honneur de la reine de France Isabeau de Bavière
Dame d’honneur de la reine de France  Marie d’Anjou

née en 1395 à l’Isle Bouchard (Indre et Loire)
morte le 1er juillet 1472 à l’Isle Bouchard (Indre et Loire)
enterrée dans la chapelle seigneuriale du chateau de l’Isle Bouchard

Catherine de l’Isle Bouchard était la fille ainée de Jean de l’Isle Bouchard, seigneur de l’Isle Bouchard, et de son épouse Jeanne de Bueil. Elle naquit à l’Isle Bouchard (Indre et Loire) vraisemblablement vers 1395. Elle eut trois frères (Louis, Jean et Bouchard) et deux sœurs (Jeanne l’Ainée et Jeanne la Cadette).

Son grand père Jean IV de Bueil était maitre des Arbalétriers de France, et sa grand-mère, Marguerite de Marmande, dauphine d’Auvergne. La mère de Catherine, Jeanne de Bueil, sera l’une des dames d’honneur de la reine de France, Isabeau de Bavière, épouse de Charles VI. La famille maternelle de Catherine tient des postes clés dans la région de Touraine, l’un des frères de sa mère, Hardouin de Bueil sera élu évêque d’Angers en 1374. Lire la suite

Christine Charlotte Desmares (1682-1753)

Actrice

Portrait par Jean Baptiste Santerre en 1708

Née en 1682 à Copenhague, Danemark
Morte à Saint Germain en Laye le 24 septembre 1753

Christine Charlotte Desmares naquit à Copenhague, capitale du Danemark, en 1682, d’une famille de comédiens reconnus : son père Nicolas Desmares n’était autre que le frère de la tragédienne Marie Desmares (dite « la Champmeslé ») et sa mère, Anne Dennebault, était elle aussi comédienne. Les parents de Christine Charlotte Desmares faisaient partie d’une troupe de comédiens français qui se produisaient sur la scène du théâtre royal danois et étaient fort appréciés du roi de Danemark Christian V. Ce dernier fut même le parrain de la petite fille, et sa femme, la reine Charlotte Amelie von Hessen Cassel, accepta d’en être la marraine. La petite fille passa les trois premières années de sa vie au Danemark. Son père décida ensuite de revenir à Paris lorsque le succès de sa sœur, la « Champmeslé » (devenue la maitresse de Racine et la principale interprète de ses pièces de théâtre) lui permit d’entrer à la Comédie Française dont elle était devenue l’une des sociétaires. De retour à Paris, il acquit une certaine réussite dans les rôles de paysan. Le retour à Paris fut couronnée d’une deuxième naissance pour le couple Desmares : une autre petite fille, Anne Catherine, vint agrandir la famille : elle allait elle aussi devenir une actrice de théâtre. Lire la suite

Venetia Stanley, lady Digby (1600-1633)

65558-12925818971Portrait par Anthony van Dyck en 1633

Née le 19 décembre 1600 à Tong Castle, Shropshire
Morte le 30 avril 1633 à Londres
Enterrée dans l’église de Christchurch, Newgate, London

Venetia Stanley naquit en décembre 1600 à Tong Castle, Shropshire. Elle était la troisième fille (sur huit enfants) de sir Edward Stanley (1563-1632) et de son épouse Lucy Percy (1565-1601)  (fille et co héritière de Thomas Percy 7ème comte de Northumberland celui là même qui perdit sa tête en 1572 en participant à un complot catholique contre la reine Elizabeth 1ère ). Son père était lui-même le petit fils de Edward Stanley 3ème comte de Derby. Le prénom de Venetia plutôt atypique provenait de la latinisation du prénom « Gwyneth » selon le dictionnaire anglais d’Oxford.

Venetia Stanley fut élevée avec ses sœurs mais elle perdit sa mère à l’age de un an. Edward Stanley, fou de chagrin à la mort de sa femme, résolut de vivre en reclus, et  envoya ses enfants chez des parents proches : Venetia fut alors élevée à Salden par d’autres membres de sa famille. Lire la suite

Diana Dors (Diana Mary Fluck), Mrs Hamilton, Mrs Dawson, Mrs Lake, (1931-1984)

diana-dors-pngactrice d’Hollywood

la Marylin Monroe anglaise

En 1957 dans le film « The unholy wife »

Née le 23 octobre 1931 à Swindon, Wiltshire, Angleterre
Morte le 4 mai 1984 à Windsor, Berkshire
Enterrée au cimetière catholique de Sunningdale, Windsor, Berkshire

Celle qui fut la Marilyn Monroe anglaise naquit en 1931 dans la ville de Swindon dans le Wiltshire en Angleterre vraisemblablement le fruit de la liaison de sa mère, Winifred Maud Mary Payne avec son logeur ; en effet cette dernière sera incapable de dire qui était le père de l’enfant, son mari (Albert Edward Sidney Fluck, un employé des Chemins de Fer) ou son amant. L’accouchement s’étant révélé extrêmement difficile, Diana Fluck sera fille unique.

La jeune Diana adora très jeune le monde du cinéma et notamment les blondes actrices d’Hollywood comme Lana Turner et Jean Harlow. Adorée par sa mère, cette dernière lui fit prendre très tôt des cours de danse. Lire la suite

Anne Wells, Mrs Jefferies, duchesse de Chandos (1719-1759)

annewells17221Portrait vers 1739 par Michael Dahl

Née en 1719 à Brasted Park, Kent
Morte le 9 aout 1759 à Keynsham Abbey, Somerset
Enterrée dans le mausolée Chandos à Whitchurch, London

On ne connait pas grand-chose sur les origines d’ Anne Wells. On sait que son père se nommait John Wells et qu’il résidait à Brasted Park dans le Kent et qu’ Anne eut de nombreux frères et sœurs.

La famille ne devait pas être riche puisque Anne épousera à l’âge de dix huit ans un certain M. Jefferies. Ce dernier s’occupait des chevaux à l’auberge de Newbury dans le Berkshire à l’enseigne du « Pelican ». Anne y trouva un emploi de serveuse dans l’auberge et s’occupait notamment du nettoyage des chambres et des repas. Le ménage ne semble pas avoir été très heureux, le mari d’ Anne se révélant bientôt jaloux et violent. La beauté d’Anne attisait la colère de son époux qui, bien souvent, la rouait de coups. Lire la suite

Mary Kirke, lady Vernon (1649-1711)

Portrait par Peter Lely en 1673marykirke

Fille d’honneur de la duchesse d’York Mary de Modène (1673-1675)

Née en 1649, à Kirke House, Londres
Morte le 17 aout 1711 à Greenwich
Enterrée dans l’église paroissiale de Greenwich

Mary Kirke (aussi appelée « Moll ») fut la dernière enfant du couple George Kirke et de Mary Townshend sa deuxième épouse.

Son père, George Kirke descendait d’une vieille famille écossaise qui avait suivi le roi James VI à Londres où il était devenu le successeur de la reine Elizabeth 1ère sous le nom de Jacques 1er. Reconnaissant de la loyauté de la famille Kirke, le roi James avait nommé 1er gentilhomme de la chambre du roi le père de George (aussi prénommé George). A la mort de ce premier George en 1630, son fils George avait hérité de sa position auprès du successeur de James 1er, son fils Charles 1er qui lui avait confié le titre de Gardien de Palais de Whitehall à Londres, fonction héréditaire qu’il devait transmettre à ses fils : d’abord Charles Kirke (né de son premier mariage avec Anne Killigrew), ensuite Philip Kirke, fils ainé de son deuxième mariage avec la belle Mary Townshend. Lire la suite

Maria Grigorievna Viazemskaya, princesse Galitzine, comtesse Razumovski (1772-1865)

Portrait par Elisabeth Vigée Lebrun en 1798mariagrigorievnaviazemskaia1

Née le 10 avril 1772 à Moscou
Morte le 9 aout 1865 à Saint Petersbourg
Enterrée au monastère Donskoi à Moscou

Maria Grigorievna Viazemskaya naquit le 10 avril 1772 du deuxième mariage de son père Grigori Ivanovich Viazemski avec une demoiselle Beklemisheva. Le couple avait eu quelques années auparavant un fils, Nicolas avec qui Maria s’entendra à merveille toute sa vie.

Leur père, Grigori Ivanovich Viazemski était conseiller d’état à la cour de Russie. Très vite, dès la naissance de Maria, il envisagera de la fiancer au fils de l’une des plus riches familles de Moscou : la famille des prince Galitzine. Cette famille détenait de vastes terres contenant plus de 40 000 serfs et elle était riche à millions : le dernier représentant des Galitzine était fils unique et avait quatre ans de plus que Maria : il s’agissait d’ Alexandre Nikolaevich Galitzine, seul représentant mâle de l’union de Mikhail prince Galitzine et de son épouse Tatiana Kourakina dont le mariage n’avait produit jusqu’à maintenant que trois filles. Lire la suite

Odinette de Champdivers (1390-1424)

Odette_de_ChampdiversNée vers 1390 à Champdivers, près de Dôle (Jura)
Morte vers 1424 peut être à Champdivers près de Dôle (Jura)

maitresse de Charles VI

Celle que le peuple de Paris appelait affectueusement la « petite reine » venait en cette année 1409 de donner une fille au roi Charles VI qu’elle prénomma Marguerite. Le roi, alors âgé de 41 ans, reconnut l’enfant et lui accorda le nom de Marguerite de Valois.

L’allégresse qui était de mise fut pourtant discrète à l’hôtel Saint Pol où le roi demeurait, d’une part parce que la reine Isabeau de Bavière était présente, et d’autre part parce que le roi risquait de retomber d’un jour à l’autre dans l’une de ses crises de folie qui duraient des mois jusqu’à la prochaine rémission. Ce mal qui rongeait le roi et par là même les affaires du royaume, s’était déclaré au cours d’une chaude journée d’aout 1392 où le roi et toute sa maison se trouvait sur la route du Mans. Lire la suite